Le bar d'AF




Dtail de la partie



FRG william44

OB : Sc&eacte;nario
50 50

 

Match nul entre FRG et william44

Avec ce résultat FRG ne gagne et ne perd aucun point

ET william44 ne gagne et ne perd aucun point

Rapport de FRG
Scenario " approach to stalingrad" coté all

Le HPT Dank a pour mission avec sa compagnie renforcé d'un peloton de stug III de reconnaitre un axe menant vres stalingrad . La route serpente dans une vallee de grands bois la borde. Obj une isba de chasseur au creux du vallon .
LA section du LT Polak progressera a gauche de la route par le bois pour securiser cette direction et tombera en garde au bout du bois pour ensuite aller reconnaitre l'obj et les bosquets environnant.

au centre 2 stugs qui couvrent la route et le sommet oppose du vallon, mise en place de l'AO 81 qui aura desvuse sur l'ensemble du vallon .

A droite les sections du LT Klein et Weisberg progresseront en surete dans le bois avec les appuies Cie qui se mettront en place en mesure d'appuyer la progression sur l'Obj + 1 stug mis en place derriere le bois qui flangardera et couvrira ensuite l'inf.

La progression et les mises en place se passent sans probleme. Quand Weisberg envoi un Gdc reconnaitre le bosquet pres de l'Obj l'eni se devoile (environ 1 section) , tir avec son art sur le bois de gauche et engage avec un pak sur le stug de droite = le groupe est vivement accroché , le stug detruit le pak dont les obus n'ont cessé de ricocher, et l'art a neutraliser le groupe de mortier Cie.
Des que celui ci est terminé Weisberg lance l'ensemble de sa section a l'assaut de l'eni et de dur combat s'engagent et les posi sont conquises au fur et a mesure au corps a corps.

A l'extreme droite la section de Klein deborde pour coiffer l'obj et nettoie un poste Mg et decouvre l'oa eni qui est abattu sans menagement, et couvre et appuie Weisberg dans son action.
Tres amoindri par ces combats la section Weisberg son chef en tete sera pratiquement aneanti sur l'assaut de l'obj ou se trouve retranche l'eni. Y perdra aussi la vie dans cet assaut le Hpt Hank avec une grande partie de son etat major , tout en ayant neutraliser tous les adversaires sur la zone.

Les stugs engagent a longue distance un peloton de KV qui est apparu en haut du vallon sur la route et la pratiquement pendant toute la durée des combats les obus vont venir s'ecraser de part et d'autre sans resultat jusqu'au moment ou les soutes AT soient vide , ordre est donné d'aller appuyer l'inf mais ils se trouvent vulnerable et l'un est detruit et un autre a le canon endommage.

La section Polak est engagée dans de dur combat sur la zone gauche de l'obj et la deduction des posi eni et longue et couteuse.

L'eni lance au milieu de la bataille a fond ses KV , l'un est detruit par les grenadiers et l'autre immobilise a la grenade . Un troisieme arrive derriere la section Klein qui a repris la mission de nettoyage de l'Obj.

Malgré un Obj bien conquis et nettoyé par la section Klien , la presence trop proche des 2 KV au moment de la fin de la partie ne donne l'obj a personne et c'est une parfaite egalité qui est donnée.

Ce fut une belle partie avec de beau combat acharné ou rien ne fut joué jusqu'au bout .

Epilogue: l'HPT Dank et le LT Weisberg ont ete decoré de la croix de fer a titre posthum pour le courage extraordinaire dont ils ont fait preuve lors des combats allant jusqu'au sacrifice supreme.


Rapport de william44
merci FRG pour cette belle initiation au PBEM...

Je suis un capitaine russe. a la tête d'une pauvre centaines d'hommes. Le colonel me demande de bloquer un passage, une sortie de bois où se trouve quelques batisses... mes hommes se reposent de leur travail, dans les trous d'hommes qu'ils viennent de finir de creuser. ils sont dissimulés dans les bosquets en retrait de la foret et des champs de broussailles par lequel l'ennemi ne devrait plus tarder à surgir.
 
mon dispositif est renforcé sur ma droite car l'ennemi risque de se laissé guidé par ce joli bois qui s'avance loin dans mon dispositif, parfaite voie d'infiltrration et par cette route qui peut préserver ses blindés de tout risque de bris de chenille. Le drapeau planté sur cette datcha, unique objectif de la carte, est à quelques dizaine de metres de la route, et s'il décide de passer par ma gauche, l'enemi aura une plus longue route à faire...

en retrait du dispositf le bataillon m'a accordé le soutien de deux canons de 76 mm. En l'absence de chars,je les ai placés en retrait et espere qu'ils rempliront honorablement un rôle anti-chars, quoique m'en aient dit mes camarades plus expérimentés avant notre arrivée au front( sur le chat !). les mortiers de 82 mm du bataillons peuvent aussi me soutenir de leurs tubes et un tireur d'élite a renforcé mes maigres troupes. trois équipes antichars - une au centre, pour contrecarrer le rush eventuel de blindés notament en fin de combat, un à ma gauche autant comme sonnette que dans l'espoir de voir ses blindés tournés vers mon centre et ainsi exposer à ces deux hommes  leur flanc. la troisieme equipe est caché tres loin sur ma droite. une fois l'ennemi passé, elle reviendra prendre come cible, de dos les chars restés en arrière... comme je défend personne n'ira chercher derriere cette équipe qi pourra peut etre faire un carton ou deux. Deux maxims completent ce dispositif en couvrant a distance les approches de l'ensemble.

J'espere recevoir quelques chars lourds mais rien n'est sur... dans cette optique je veux que l'allemand reste le plus longtemps possible indécis sur mes positions, sur ce qu'il rencontre, et sur les axes qu'il doit privilégier... En effet je je le soupconne d'être capable en quelques minutes de traverser tout mon dispositif avec des blindés décidés... je n'ai guere de moyen de stopper des chars et cela doit rester mon secret le plus longtemp possible. Ordre est donc donné à tous de retenir les tirs jusqu'à une trentaine de metres et de rester caché d'ici là ...

Trés rapidemment un homme vient me rendre compte de l'apparition à l'extreme gauche de mon dispositif d'un engin blindé qu'il décrit comme "chasseur de chars" sans être capable de m'en dire plus. je ne peux rien contre cette menace, sinon esperer soit qu'il reste loin là bas, soit qu'il viennet exposer ses flancs à mon fusil AC caché par là bas...

Longtemps, ce véhicule immobile et menacant reste le seul signe d'une présence ... Pourtant : des bruits dans les bois, d'autres bruits lointain de moteurs, des ordres qui fusent dans les bois : l'allemand est bien là, pret à surgir ...

D'abord timidement des éclaireurs quittent les bois et s'avancent ... sur mon centre gauche. Il me semble opportun de faire tirer les mortiers sur les zones de bois en face du lieu où ils sont sortis : il est probable que leur section soit là, couchée à l'orée. si je la désorganise suffisament, je peux espérer retarder son assaut jusq'à l'arrivée de mes chars... Mais que font ils ...

son blindé est apparu depuis 10minutes peut être, et j'ai réussi à ne dévoiler que trés peu de troupes. soudain plusieurs rapports inquiétant me sont fait : d'autres hommes ont été aperçuent sur ma droite, de nombreux tirs d'arme légère sur ma gauche ne laissent aucun doute sur le sort de mon équipe antichars qui a été surprise par des forces importantes ... et les infiltrations du centre se rapprochent. il est temps pour moi de faire douter ces toupes avant que le piege ne soit fermé. un peu partout, je donne l'ordre de rtir, fauchant les hommes imprudemment avancés... pourtant je sais que je révèle ainsi pret des deux tiers de mon maigre dispositif, et sans inquiéter les troupes qui sont à ma gauche... trop nerveux je donne aussi l'ordre à un de mes 76 de tirer sur un second "chasseur de chars" apparu ... Par cette erreur je condamne les servants rapidemmeent pris en charge ce que j'estime etre l'equivalent d'une section renforcée, à peu pret là où sont tombés les obus de mortiers... espéront qu'ils étaient déjà la tout à l'heure...

Le combat monte en intensité... je résiste fort bien sur ma droite, malgré la panique qui s'empare de quelques jeunes recrues. L'équipe MG sur ce meme flanc abat un travail remarquable, stoppant de nombreuses infiltrations, résistant à des tirs croisés jusqu'à la fin des combats.

Ma seconde piece de 76 échoue elle aussi à détruire le moindre char, elle subit le meme sort que sa consoeur.Elle empèche cependant l'Allemand de joindre les chars à l'infanterie et grâce à leur absence, je résiste à peu pret à la pression ennemie. Mais sans chars, je ne peux pas garder espoir beaucoup plus longemps...

Enfin , alors que l'ensemble du front est engagé mes renforts arrivent. 4 KV surmontés de fantassins, et que je veux décisif pour sauver mes hommes.

cependant, formé en 15 jours à minsk, aguérue par les fuites des semaines précédentes, nomé capitaine parce que tous les officiers de ce grade étaient morts, je suis un jeune officier : je ne connais rien aux chars et à leur emploi. Je commet donc l'erreur de leur faire débuter un duel lointain contre leurs homologues... LA destruction de l'un deux me pousse à suivre le conseil de leur chef: "Camarade Capitaine,laisse nous nous infiltrer, nous approcher, nous serrons plus efficaces!"...

Ainsi se termine le combat, les kv décendent de leur point d'arrivée, contournant les bosquets, essayant de se présenter sur les flancs des blindés que mon adversaire a du approcher pour soutenir son infanterie épuisée.

mon infanterie est submergée, pourtant quelques hommes ici où la tiennent encore revigorés par la vue des monstres à l'étoile rouge.

Le combat cesse, l'objectif est disputé. mon adversaire dispose de plus de fantassins frais, son dispositif est plus cohérent que le mien mais il n'a plus de blindés. Il me serait difficile de reprendre l'objectif, c'est certain, mais mes chars peuvent me permettre de l'empécher de sécuriser cette sortie de la fôret si tel était son objectif.


Match nul, plutôt défaite car le drapeau est plus à lui qu'à moi, quoiqu'en dise l'IA  !!, mais j'ai pu apprendre en voyant frg magnifiquement utiliser son infanterie. Il a su infiltrer, tester mon dispositif, garder des réserves jusqu'à la fin.

J'ai appris grace à lui que le 76mm russe = bof, que le KV face à STG de loin = bof que les mortiers sur de l'infanteire en foret = bof et plein d'autres choses  encore

Bon pour le premier je l'ai joué lyrique, tant j'ai été enthousiasmé, mais rassures toi FRg je vais prendre mon cachet rouge et me coucher ...

merci  FRG



A ce jour FRG a rencontréé william44 5 fois


FRG a gagné 3 partie(s) perdu 1 et fait 1 partie(s) nulle(s)




 

 

 

Les Logos et Marques de ce site appartiennent à leurs propriétaires respectifs. Les commentaires sont la propriété© de leurs auteurs.Vous disposez d'un droit d'accès de modification, de rectification et de suppression de données qui vous concernent (art. 34 de la loi "Informatique et libertés©. Pour l'exercer, envoyez un mail au Webmaster