Le bar d'AF




Dtail de la partie



Coma Ungernkhan

OB : 1500 Pts
35 65

 

Victoire tactique de Ungernkhan

Avec ce résultat Ungernkhan ne gagne et ne perd aucun point

ET Coma ne gagne et ne perd aucun point

Rapport de Coma
.Partie sur une carte symétrique créée par mon adversaire : 6 drapeaux :  2  tenus (et à conserver ) par chaque camps lors du placement initial  et 2 à gagner placés sur deux collines séparées par une   vallée au centre. Le déploiement ennemi est masqué par ces deux mamelons.

Je choisis de la jouer cynique.

 

Mon ob

2  sections de reco bleus  et 2 sections de fall vétérans.   Les bleus iront au charbon en première ligne  pour déclencher les tirs ennemis  mes vétérans prendront les collines dans les 5 derniers tours.

1 oa de 105 pour arroser une des 2 collines et peu être l’arrière de celles-ci  lors du déploiement de mon adversaire. L’ordre de tir sera donné  par mon éclaireur qui sera porté en avant et j’espère une vision sur les lignes ennemies.

3 Hummel,  pour secouer l’adversaire, faire du bruit et  43 jolis cratères   pour démoraliser le moral du plus vaillant ennemi  n’y a rien de tel

1 Tigre pour décourager d’éventuels  chars ennemis   avec ses 42 ap et aussi de quoi  labourer le sol de  38 trous.

3  tireurs d’élite.

 

Si mon adversaire la joue tout blindé je suis mal.

 

Tour 1

Je déploie  ma bif pour l’assaut qui interviendra dans le dernier tiers du jeu.

Mes tireurs d’élites partent en courant escalader leur colline pour espionner l’adversaire.

 

Tours 2  à 5

Arrivée du premier éclaireur sur la colline de droite (OBJ1), suivi par une Groupe de la section de reco qui essuie quelques tirs, détection d’un blindé sur le flanc gauche de OBJ1, la deuxième section de reco est au pied de la colline de gauche OBJ2.

Mon Tigre renifle l’odeur d’un blindé qui se profile sur OBJ1 

Un gdc ennemi se profile au loin en direction  de  OBJ1.

 

Tour 6

OBJ1 : mon  éclaireur allume le chef du Stuart à 150 mètres : touché.

Une section ennemie  s’ élance  au sommet, sous le couvert de tirs de mortiers, en haut je  n’ai qu’un  demi  gdc, déjà  paniqué, qui reflue  vers ses camarades restés plus bas.

Premier tir de repérage de  mon art. hors carte, elle arrive au bon moment semble t’il.

 

Tour 7 à 10

OBJ1 : mon éclaireur vise l’équipe de mitrailleur, raté -  réplique immédiate des mortiers adverses, plusieurs tirs et mon tireur d’élite panique. Le demi Groupe de combat en déroute à rejoint ses camarades. Pour maintenir la pression  je réexpédie illico autre demi- groupe vers le sommet.

J’attends pour faire intervenir les Hummel, il n’y a pas assez de monde.

Je déplace mon tir d’artillerie pour différer les prochaines salves et gagner du temps…

Des obus tombent aussi de mon coté malheureusement.

Je change de nouveau  ma zone de tir. Les dernières salves devraient  tomber au plus près des lignes ennemies.

 

OBJ2 : des tirs de mortiers (81 ?) tombe sur mon élément précurseur (2 pertes) ,  une de plus le rescapé paniqué reflux vers le pied de la colline.

De ce coté mon éclaireur n’a pas la vue sur la vallée entre les deux collines, il s’avance en rampant.

Tour 11

OBJ1 : je décide de mettre en action un Hummel, cela va secouer la section ennemi  (2 gdc, un zook, une mitrailleuse identifiée). Premier obus hors carte, deuxième et troisième sur le sommet. Le Blindé ennemi progresse lentement vers le sommet.  Il va me manquer du matériel anti-char mais bon je dispose de grenades et de charges de démolition.

OBJ2 :  mes gdc ont été repoussés du sommet, je déclenche le tir d’un Hummel qui sera complété par le  tir d’artillerie dans deux tours.

Dans la vallée je vois avancer un blindé (le deuxième pour mon adversaire)

Sur 3 tirs : 1 sur le sommet les deux autres hors cartes, (j’espère qu’il n’y a pas un gardien de chèvres dans le secteur)

Les tirs se succèdent aucune idée sur les dégâts occasionnés.

Tour 14

Sur OB1 le Stuart poursuit sa progression, il est à  de  grenades anti char, un demi-groupe s’approche en rampant.

Un autre Stuart a l’abri sur le flanc de colline OBJ2 ouvre le feu sur ma section de reco sur OBJ1

 

Tour 15

 OBJ1 le Stuart avance et tir au jugé dans le secteur et  ma demi-section  clouée au sol n’ose pas  utiliser son chapelet de grenades.

J’ai besoin de tir de soutien sur ce mamelon

OBJ2 mon tireur d’élite a repéré une mitrailleuse  au loin sur la crête, premier tir : raté.

Tour 16

OBJ1 Les tirs de mon artillerie font se coucher les fantassins ennemis, les miens aussi d’ailleurs,  sans affecter le Stuart.

OBJ 2 deuxième tir du tireur d’élite qui loupe et se planque pris sous le feu de la réaction de la mitrailleuse.

Un nouveau blindé semble se déplacer dans la vallée, mon Tigre progresse vers sur un nouveau promontoire.  

 

Tour 17

OBJ2 mon tireur d’élite se ressaisie il ouvre à nouveau le feu sur la MMG à 180 mètres, un des servants est semble  touché ; alors qu’il double et triple son tir, qu’il rate,  par contre il est repéré par une seconde mitrailleuse sur sa gauche.

Tour 18

OBJ2

Mon tireur d’élite voit arriver droit sur lui un Stuart à 45 mètres, le chef de char est sur sa tourelle, 37 mètres, une rafale de mitrailleuse lui passe au dessus de la tête il se couche,  le char est embourbé,

 

 

 

 

Il se relève ajuste son  tir,mais la pression le fait rater se cible, le chef de char plonge à l’intérieur………

Alors il demande du renfort :  hé le bleu, hé Sheussberg , vient ici avec ton chapelet de grenade il y un Stuart à casser, il est embourbé……

Sheussbert : J’peux pas j’ai peur

TE Ta gueule et ramène toi par ici...

 

Sheussbert : Lieutenant Vosptel   il y  a un blindé immobilisé à 60 mètres,  Osterhaus  demande à ce que l’on vienne le finir, moi je peux pas bouger je suis sous l’axe d’une mitrailleuse…

Vosptel : Où ce blindé ?

Shessubert : Juste devant OsterHaus,  je crois dans la cote…

 

Lieutenant Hamel , c’est Vospel,  pouvez vous envoyer un de vos vétérans détruire un blindé à 80 mètres sur votre gauche  à contre-pente …

 

Hamel : Ok je fais voir ce que nous pouvons faire ,  il nous faudrait  un rideau de fumée pour passer la crête. .. Bon dans une minute tu envois ton groupe sur la droite pour faire diversion le mien passera sur la gauche.

Hermann tu as entendu, je compte sur toi mon vieux dans une minute tu charges, bonne chance

 

Tour 19 -20

Osterhaus :  Merde, il s’est dégagé faites gaffes les gars, il vient sur nous,

Sheussbert : Lieutement Vospel, je ne peux plus bouger ,  je suis pris par des tirs croisés,  les fumigènes sont tombés trop court et , Osrterhaus est mort.

 

 

Tour 21

Au centre le Tigre que j’ai décidé de lancier à l’assaut de OBJ1 est pris a parti  par un canon (obusier peut être) c’est du gros. La riposte est inefficace.

Sur OB1 le Stuart a reculé, la progression de poursuit par petit bon toujours sous le feu d‘un Stuart l’autre semble être parti à l’assaut de OBJ2

 

Tour  22

Le Chef du  Tigre décide,  pour ajuster le tir sur le canon,   de sortir la tête, de  la tourelle, au même moment  un obus explose a proximité

 

 

 

…  la tête roule sur la tourelle et tombe sur le sol humide, le corps tombe dans les bras du tireur qui était en train d’ajuster  à son tir, le temps de se ressaisir un deuxième obus frappe le char,

 

 

 

 

 

 

 

 Tireur de Tigre : merde ’appareil de visé est détruit……

Bon continuons la mission même sans tirer la masse de notre Tigre va faire reculer ces ricains.

OBJ2

Le Stuart progresse lentement vers le gdc de Thalhammer, 27 mètres, 26 mètres ….

 

23 tour

OBJ1 : la mitrailleuse ennemie qui devait  être clouée depuis plusieurs tours vient de reprendre du service, un gdc bleu s’enfui sous ses tirs. Bien cela va être une mission pour mon titreur d’élite.

Aie un gdc prend la colline d’assaut au pas de charge, il va y avoir du monde dans peu de temps.

OBJ2 : les tirs croisés des mitrailleuses ennemis   dévastes mes gdc. De plus mes obus tombent à proximités de mes positions, les explosions secouent mes hommes. Et un canon adverse se met de la partie.

 

24Tours

OBJ1 : Mon tireur décide de s’en prendre au servant du canon à plus de 300 mètres alors qu’il avait la mitrailleuse à faible distance, bien entendu la réplique ne tarde pas et c’est lui qui se retrouve au tapis, la mitrailleuse continue d’arroser à tout va.

OBJ2 : pas échaudé par la perte d’un blindé un nouveau Stuart escalade la colline et prend à partie les héros du groupe Thalhammer, qui n’ont plus la patate !!!

 

 

 

 

 

… courageusement les hommes se redressent, jettent successivement  leur chapelet de grenades, et une grenade à main, le premier immobilise le char, qui a le temps de tirer, et le groupe perd trois hommes d’un coup,

 

 

 

Dans le même temps la grenade explose  sous le char,  au moment ou le chauffeur ouvre la trappe d’évacuation, des éclats de fer  sont projeté  à l’intérieur du blindé et martyrisent les corps de l’équipage. Le gdc toujours sous le feu des mitrailleuses rampe pour chercher un couvert sous le char, et perd un quatrième homme. Nous devons capturer cet équipage pense  Thalhammer…

 

Tour 25

…Hélas……..

Un autre blindé est en approche, les mitrailleuses au loin toujours aussi efficaces , c’est le moment de décamper

OBJ1 : le Tigre progresse lentement.

 

Tour 26

OBJ2 …. Du coté de Thalhammer rien de va plus il reste un survivant.

Les autres GDC progressent lentement vers la colline.

Mais le Stuart s’en prend à un Hummel qui décide de se mettre à l’abri.

Tour 27

OBJ1 : le Tigre avance, des tirs d’artillerie ennemis tombent sur le sommet de la colline, ils semblent faire  des dégats collatéraux

Mais non ce sont des fumigènes, l’ennemi va lancer un assaut, mais cela peut jouer également en ma faveur, si mon  Tigre voulait progresser plus vite……

OBJ2 : dans le  groupe Thalhammer  le  dernier survivant, ne vivra pas assez longtemps  pour raconter leur conduite héroïque et d’ailleurs la destruction du premier Stuart ne leur sera pas attribuée.

Le second  Stuart progresse, j’ordonne au groupe Humel de l’attaquer,

 

 

 mais leur attention est détourné par des fantassins ennemis sur la colline et ils sont sous le feu d’une mitrailleuse.

Pofitant du répit  le Stuart attaque un Humel et lui détruit le canon, un second coup but l’équipage l’abandonne…

Tour 28

OBJ2 : le Stuart tir sur le second Humel , au premier coup au but l’équipage l’abandonne, deux autres coups au but et le blindé est détruit.

Fort de son succès le Stuart s’attaque au dernier Humel ce derniet  tire et rate en revanche  le scénario se reproduit premier coup au but du Stuart et l’équipage l’évacue.

Sur la colline je tiens le drapeau

OBJ1 : mes hommes tiennent le drapeau également mais les forces ennemis me semblent plus nombreuses et en meilleur forme que les miennes et le Tigre est reste en bas de la colline ... 

 

La partie se termine par  une défaite de mes troupes, au nombre de pertes car aucun drapeau n’a été capturé par les uns et  les autres.

 

L’artillerie automotrice n’a jamais été très précise elle a  certes  secoué l’adversaire, mais tout autant mes propres troupes  en  occasionnant  seulement un vingtaine de pertes après avoir utilisé leur stocks d’obus HE ( une quarantaine)

 Devant les Stuart ils ont préférés ne pas faire face même à trois contre 1 .

Mon Tigre a perdu son chef de char (qui a déverrouillé  de son propre chef au mauvais moment) cette action outre sa perte fut également la conséquence de la perte de son canon.

L’idée d’attirer les tirs sur des unités bleues pour sortir dans un deuxième temps des unités vétérans était surement bonne au départ, mais au final elles n’ont pas eu plus de perte que les vétérans puisque les pertes causées par l’adversaire ont eu lieu dans les derniers tours.



Rapport de Ungernkhan

PRESENTATION :

Nous sommes en Juillet 43.

Cette bataille de rencontre ce déroulé sur une carte de combat en montagne. Trois petites crêtes ne pouvant être contournées ou culminent des petits pitons rocheux la traverse latéralement. Chaque crête porte 2 petits drapeaux.

Ma zone de déploiement s''étend du bord ouest à la 1ere crête.

 

ORDRE DE BATAILLE :

 

Ma force sera divisée en une base de feu et un groupe de manœuvre :

 

Base de feu :

- 1 x Obusier de 105mm

- 2 x 57mm AC

- 2 x HMG M1917

- 1 x OA de mortiers de 81mm

- Armes de la section lourde de la compagnie d’infanterie et des Rangers

 

Mon groupe de manœuvre :

- 1 x section de M5 Stuart

- 1 x compagnie d''infanterie (moins la section lourde)

- 1 x section de Rangers (moins un mortier de 60 et 2 mitrailleuses)

- 1 x équipe de lance-flamme

 

MON PLAN :

 

Mon but est de remporté 4 des 6 drapeaux en rendant les sommets de la crête centrale intenables.

 

J’ai choisi une forte composante infanterie car je pense que ce n’est pas en jouant char contre char que j’aurais le dessus. Les chars M5 sont rapides et armées de 3 mitrailleuses et d’un canon tirant de la mitraille. Ils seront parfaits pour faucher quiconque franchis la crête. La composante antichar sera basé sur les Bazooka organiques et surtout 2 canons de 57mm placés sur les flancs et qui seront je pense plus que suffisant pour détruire un char lourd. L’obusier de 105mm devra rester dissimulé et sera mon dernier recours.

 

* Un effort sera fais sur le flanc gauche avec la 2ème section d''infanterie, une section de Rangers, le lance flamme et la section de chars légers

* A droite les 1ère et 3ème sections s''avanceront au plus prêt pour se prémunir contre une infiltration ennemi par des feux directs et fournir une observation sur la pente ennemi de la crête.

* En me tenant au plus près des drapeaux centraux je tenterais d’en interdire l’accès. Je terminerais le combat sur une attaque surprise avec écran fumigène pour dégager au minimum un des deux drapeaux centraux.

* Le but est de garder ma force d’attaque prête à bondir et intacte tout en infligeant un maximum de pertes de manière à obtenir la victoire. Les munitions fumigènes seront gardées jalousement en réserve pour l’attaque prévue aux environs du 30ème tour.

 

INTENSIONS PRESUMEE DE L’ADVERSAIRE :

 

* Si l’adversaire a des chars il les utilisera comme bunker mobile pour des tirs à longue distance car le char allemand est supérieur à tout ce que je peux aligner dans ce domaine. L’important est qu’il épuise un maximum d’obus explosif vu que je ne pense pas qu’il se risquera à approcher ses blindés. Je pense que mon adversaire finira la partie avec tous ses chars.

* Tout comme moi, mon adversaire va essayer de profiter de mes erreurs, je dois donc me montrer malin et patient.

* Son artillerie risque d’être importante donc je dois faire attention à garder une bonne dispersion tant qu’il en aura.

 

DEROULEMENT DES COMBATS :

 

TOURS 1 - 3 : Toute la force de manœuvre s''élance et gagne rapidement des positions au pied de la crête centrale. Un char ennemi identifié comme étant un Tiger monte la garde depuis le fond de la carte comme prévus. Hormis s''il approche, je ne ferais pas attaquer mes chars sans fumigènes.

 

TOURS 4 - 6 : L''infanterie commence l''ascension avec ordre de progresser jusqu''au contact. 3 Mitrailleuses M1919 suivent l''infanterie à gauche pour gagner des positions d''ou elles pourront prendre en enfilade l''adversaire sur le sommet droite.

 

TOUR 7 : Contact est fait avec l''adversaire. Dans la crainte d''un OA adverse, 2 mortiers de 60 le prennent pour cible.

 

TOUR 8 : Alors qu''un tir d''artillerie commence au fond de mon ravin me causant 8 pertes dans la 2ème section un autre contact a lieu a droite avec un groupe rapidement pris sous le feu de mitrailleuse et contraint a la retraite. Un élément d''éclairage sans doute.

 

TOUR 9 : Le tir d''artillerie s''intensifie mais tombe dans un endroit vide de troupe. Je devine que les sommets grouillent de troupes a contre-pente mais j''attend que l''adversaire épuise ses obus avant d''envoyer les miens. Seuls les mortiers de 60 effectuent des tirs de harcèlement. Sur le piton droit, un groupe ennemi est mis en déroute au somment par la 3ème section tandis que sur la droite un autre groupe tente de s''infiltrer.

 

TOUR 10 : Je donne l''ordre a mes chars de ce déployer en largeur sauf un qui ira engager le combat a bout portant sur le flanc gauche. Mes mitrailleuses lourdes ouvrent le feu sur le groupe d''infiltration a droite. Durant ce tours l''artillerie me cause une seule perte alors que les sections 2 et 3 mettent chacune un groupe ennemi en déroute. Le char Tiger ennemi trône toujours au fond de la carte immobile.

 

Total de mes pertes a ce point-ci :

- 2ème section : 8 hommes

- section de chars légers : 1 chef de char

- section de Rangers : 1 soldat, 3 servants de mitrailleuse

 

Total de pertes ennemi estimé a ce point-ci :

- 3 groupes de combat mis en déroute, 1 groupe repoussé et plusieurs tirs de zone de mortiers de 60 : 20 hommes environs.

 

TOUR 11 : Le Stuart envoyé ver l''avant s''embourbe et un automoteur lourd ennemi ouvre le feu sur le piton de gauche sans causer de perte. Calibre estimé 150mm. Le fait que l''ennemi fait feu avec une pièce aussi lourde si près de ses lignes prouve qu''il n''occupe plus les rochers près du sommet actuellement. Le tir d''artillerie a pris fin.
 

TOUR 12 : Un deuxième char est envoyé sur le piton de droite pour prendre celui de gauche en enfilade. Les Rangers qui sont les plus proche du point bombardé par la pièce de 150mm se replient de 10m pour ce mettre à l’ abri d''un coup direct.

 

TOUR 13 : Mon char embourbé repart grâce aux Rangers et leurs pelles US. Un nouveau blindé commence à ouvrir le feu sur le piton de droite tandis que le 150mm poursuit son tir a gauche. L''ennemi essaye-t-il de créer des positions de combats avec les cratères ? En tout cas, ces cratères me serviront à poster mes troupes lors de l’assaut. Le tir d''artillerie commence à droite causant ma première perte depuis 3 tours dans la section 3.

 

TOUR 14 : Vu que l''ennemi ne semble pas occuper les pentes de la crête centrale, la 2ème section va envoyer un demi-groupe entre les pitons. Sa mission : reconnaître et tenter d''établir le poste le plus avancé possible en restant hors de vu des obusiers. S''il attire du feu venant du sommet de droite de la 3ème crête, celui-ci sera contre battu par la base de feu. De même, la section de Rangers va envoyer un binôme au sommet de gauche pour établir un poste d''observation. Le char envoyer sur le sommet de droite peut couvrir la totalité de celui de gauche sous son feu ce qu''il n''hésite pas à faire. Le tir d''artillerie à droite me cause une nouvelle perte à la 3ème section.

 

TOUR 15 : Les deux chars avancés prennent pour cible de l''infanterie dissimulée dans les rochers autour du sommet de gauche. A l''opposé de la crête, sur le flanc droit, les mitrailleuses lourdes opèrent un tir de barrage contre l''avance de deux groupes ennemis. Tandis que des mouvements ennemis sont repérés vers le sommet de droite. Le Tiger fait mouvement et met en place un écran fumigène entre les deux sommets.

 

TOUR 16 : Un troisième char est envoyé a droite tandis que les tirs de barrages se poursuivent. A gauche un groupe ennemi est mis en déroute par l''action combinée de mes M5 ainsi que le tir de zone des blindés adverses. Ces tirs ont d''ailleurs touché un des deux hommes de l''équipe lance-flamme alors qu''elle progressait dans les rochers. Le survivant démoralisé à tourné les talons. Le tir de l''infanterie ennemi a droite cause une perte dans une équipe de mitrailleurs.

 

TOUR 17 : Un mortier de 60 reprend le tir sur le sommet de droite tandis que les échanges de tirs continuent dans le secteur, un tireur d''élite causant une nouvelle perte et la panique d''un nid de mitrailleuse qui abandonne ses positions. Entre les sommets, l''infiltration ce poursuit. Mes chars ont cessé le tir.
 

TOUR 18 : Échange de tirs a droite, progression de tout les chars au plus près des lignes ennemies mais malheureusement le char de droite s''embourbe. Le groupe de la 2ème section est pris sous le tir de zone d''un automoteur causant 7 pertes et la déroute du groupe : Il s''agissait d''une embuscade classique ou l''ennemi a laissé avancer mon groupe à dessein.
 

TOUR 19 : Un élément avancé ennemi est repéré a droite est traité par le char embourbé (qui ce désembourbe aussitôt) et deux mitrailleuses lourdes M1917. Une perte supplémentaire dans le groupe de mitrailleur M1919 de droite qui surmontant sa frayeur remonte en ligne, une autre dans la section Rangers et une dans la 2ème section par le tir de zone de 150mm qui endommage l''armement du M5 de gauche.

 

Total de mes pertes a ce point-ci :

- 2ème section : 11 hommes

- 3ème section : 2 hommes

- section de chars légers : 1 chef de char

- section de Rangers : 2 soldats, 3 servants de mitrailleuse

- base de feu : 3 servants de mitrailleuse

 

Soit 22 hommes au total et un char endommagé

 

Total de pertes ennemi estimé a ce point-ci :

- 7 groupes de combat repoussés plusieurs tirs de zone de mortiers de 60 de mitrailleuses lourdes et de chars : 30~40 hommes environs.

 

TOUR 20 : Les blindés adverses ne pouvant être selon moi que des automoteurs Grille, une missions sera menée par 3 chars légers M5 Stuart pour en détruire un maximum. L''infanterie ennemi a droite reste sous le tir des mitrailleuses lourdes qui mettent en déroute un groupe adverse. Une perte est causée à la section de Rangers par le Tiger.

 

TOUR 21 : L''action principale sera la tentative de destruction ou au moins de mise hors service du Tiger par l''obusier (47% - rare) et un des canons de 6pdr (32% - aucune). Immobilisation ou la la destruction de l''armement serait un bon point dans le combat contre la force blindé adverse. Mais le Tiger ce met aussitôt hors du champ de vision du canon de 57mm et malgré deux obus de 105mm au but, il semble toujours actif. A droite le mitraillage ce poursuit forçant 2 groupes adverses au repli.

 

TOUR 22 : Le Tiger sort hors du champ de tir de mon canon après deux coups au but mais a droite un Stuart est abandonné par son équipage (qui souffre 2 pertes) après deux coups au but d''armes antichar d''infanterie.

 

TOUR 23 : Mitrailleuses, mortiers et obusiers de 105mm vont faire des tirs de zone pour contrer l''infanterie adverse qui avance partout pendant que le PC de compagnie et un groupe de la 3ème section ce dirigent a droite.

 

TOUR 24 : Poursuite des manœuvres et des tirs. Un groupe de parachutistes allemands repoussé. Un obus de 150mm bien placé cause 2 pertes a la 3ème section.
 

TOUR 25 : Attaque pour nettoyer ma pente et le sommet de droite par un groupe et un char léger appuyés par un deuxième char, les mitrailleuses lourdes et le PC de compagnie. Nuage fumigène parles mortiers de 60 à gauche pour permettre à la 1ère section restée en réserve de ce mettre en place pour un tir de flanquement sur le sommet de gauche. Le char Stuart de tête engage un automoteur et lui inflige un coup au but.

 

REMARQUE : Mes pertes me semblent plus légères que l''adversaire et l''attaque qui va venir devra être bien dosée pour épargner les hommes au maximum et garder l''avantage.

 

TOUR 26 : Toute les troupes disponibles ce mettent en position pour un bond sur la crête voir au delà. Le char Stuart va continuer a engager les automoteurs. L''OA de 81mm lance le barrage fumigène qui est attendu pour le tour 27 ou 28 en espérant que la partie ce prolonge assez. A droite, le Stuart embourbé brise sa chenille tandis que sur le sommet de gauche les combat d''infanterie ce développent. De nombreux groupes ennemis sont en déroute mais d''autres s''accrochent au sommet.

 

TOUR 27 : Poursuite de l''attaque a un rythme peu élevé. Le barrage fumigène arrive tandis que mon obusier de 105mm extermine une de mes équipes de bazooka par ses tirs trop courts.

Le combat opposant le M5 Stuarts aux trois automoteurs continu. Le Stuart a placé 4 coups au but sans être touché. Un des automoteurs (sans doute un Grille) doit être détruit.

 

TOUR 28 : Fumigènes et tirs d''interdictions sur toute la ligne avant le bond en avant. Le combat qui suit vois la destructions des trois automoteurs de l''axe ainsi qu''une absence de réaction des troupes adverses.

 

FIN DE PARTIE : Victoire ! Il n''y avais plus qu''a foncer pour que la défense s’effondre. L''ennemi avait utilisé tout les moyens a sa disposition. Une fois ses chars hors de combat son infanterie ce retrouvait seule. Ses blindés étaient en fait des Hummel.

Pertes totale amie :

36 hommes dont 10 tués, un char léger abandonné et char léger endommagé.

Pertes totale force adverse :

66 hommes dont 18 tués et un char lourd endommagé et trois automoteurs Hummel détruits.


A ce jour Coma a rencontréé Ungernkhan 4 fois


Coma a gagné 1 partie(s) perdu 3 et fait 0 partie(s) nulle(s)




 

 

 

Les Logos et Marques de ce site appartiennent à leurs propriétaires respectifs. Les commentaires sont la propriété© de leurs auteurs.Vous disposez d'un droit d'accès de modification, de rectification et de suppression de données qui vous concernent (art. 34 de la loi "Informatique et libertés©. Pour l'exercer, envoyez un mail au Webmaster