Nouvelles de Lorraine

Canal protégé pour les forces ALLIEES.

Modérateur : administrateurs généraux

Avatar de l’utilisateur
morkern
Arbitre Campagne Lorraine 44
Arbitre Campagne Lorraine 44
Messages : 2719
Inscription : sam. 1 janv. 2005 01:00
Localisation : fr
Contact :

Nouvelles de Lorraine

Messagepar morkern » ven. 7 juil. 2006 12:43

Secteur d'Arracourt, 19 septembre, 7h15
Selon les ordres de l'Etat-Major, le lieutenant CapDan donne l'ordre à ses unités de faire mouvement. Il a décidé de reformer sa ligne de bataille en vue d'une avancée de tout le Comabt Command. Plusieurs TF ont été formées dans le but de sécuriser les vallées de la Seille et du Sânon pour préparer l'offensive. Avec un peu de chance, il boira son prochain café en Allemagne, une fois el rhin franchi...

Valhey, 19 septembre, 7h30
Les blindés du 37th tank battalion démarrent leurs moteurs... Au milieu d'une brume trés épaisse ils se mettent en route pour rejoindre la TF reserve en prenant la route de Bures.
Sous les ordres du lieutenant colonel CapDan, à bord de son célèbre char "thunderbolt"; ils vont rejoindre des éléments d'infanterie et faire route vers le village de Bures.
Cependant, les compagnies A et B attendent les renforts promis et commencent à réorganiser les positions défensives du village.

Entre Arracourt et Réchicourt la petite, 19 septembre, 7h45
Le capitaine Smith désepère en voyant les deux obusiers de 155mm renversés au milieu de la rivière, bloquant le passage des M7 priest. Le pont lui semblait trop abîmé pour supporter le passage des véhicules, et il a voulu tenter de prendre un gué tout proche... Si seulement on l'avait prévenu à l'académie que ce serait aussi difficile...

Lezey, 19 septembre, 8h15
Le capitaine de la C company du 37th tank batallion attend patiemment que le mouvement soit déclenché... Il a reçu l'ordre de rester sur place mais il commence à se demander si le général Patton ne s'est pas ramolli... Tout cet immobilisme... C'était mieux en Bretagne, se dit-il.
Soudain, les membres d'un des équipages arrive à tout allure.
"capitaine, des véhicules approchent par l'ouest"
le sherman à sa droite fait pivoter sa tourelle vers la route tandis que plusieurs hommes d'équipage regagnent leurs blindés, quasiment indicernables sous les branches qui les recouvrent.
"tenez vous prêts!!" clame le capitaine
Le bruit de plusieurs véhicules légers se répercute à travers la brume, ils avancent à une vitesse particulièrement rapide...
Soudain, alors que la nervosité des hommes est tangible, un M8 greyhound sort du brouillard à toute vitesse!
Apercevant à temps le sherman 76mm posté sur le bord de la route, le "pilote" fait faire une sorte de tête à queue à l'engin qui se retrouve en travers de la route.
Alors que les hommes restent abasourdis, une jeep se gare dans un crissement de pneus juste derrière...
Reconnaissable par tous pour son style innimitable,le capitaine Von Eb, du 25th cavalry squadron, saute de la voiture et enlève ses grosses lunettes :
"eh ben voilà, on vous a trouvé!"

Lezey, 19 septembre, 8h30
Après avoir mené une brève reconnaissance jusqu'à Juvelize où aucun ennemi n'a été repéré, els hommes du 25th cavalry squadron se reposent sur le bord de la route

Secteur d'Arracourt, 19 septembre, 8h45
Le lieutenant-colonel CapDan vient de recevoir un appel encourageant. Il est d'ailleurs particulièrement ravi des nouvelles qui arrivent de toute la ligne de front.
En effet, toutes les unités de sont en position, si l'on excepte quelques pièces d'artillerie qui n'ont pas été déployées.
"Si le Combat Command A doit rester dans ce secteur, il est en position de le défendre" se dit-il.
Les ordres de mouvement n'ont toujours pas été transmis par l'état major de la 4th Armored Division.
En cette matinée du 19 septembre 1944, les troupes américaines s'apprêtent à foncer vers le Rhin.

Secteur d'Arracourt, 19 septembre, 8h48
QG du Lt-Colonel Cap-Dan, message adressé au général Wood
"Selon des sources se recoupant (FFI et administration française), nous supposons que des éléments motorisé allemands sont passés près de Bourdonnay.
Nous n'avons pu identifier précisément leur axe de mouvement. Est-ce des renforts qui se déplacent du nord au sud ou des unités qui tentent de s'infiltrer de l'est vers l'ouest?
Nous demandons l'autorisation d'organiser dans un premier temps des reconnaissances dans cette direction pour lever l'incertitude.
Stop et Fin"
Lt-Col Cap-Dan

secteur de Metz, 19 septembre, 9h12
QG du général Wood, message adressé au lieutenant colonel Abrams
"Colonel, la situation semble plus compliquée que nous le croyions au départ.
Les forces allemandes semblent s'être désengagées massivement du secteur de Luneville.
Nous craignons, au vu des informations transmises par vos soins, que l'ennemi s'apprête à stopper notre avance par un coup de force.
Le général Patton, que j'ai vu ce matin, veut une offensive rapide
Confirmez au plus tôt la présence ou non dans votre secteur de forces ennemies.
Si l'ennemi tente comme vous le suggérez d'infiltrer nos lignes, repoussez le et engagez vos réserves si nécessaire.
fin du message"
Gen. Wood

Lezey, 19 septembre, 9h20
Le groupement de reconnaissance du capitaine Von Eb se met en route en direction de l'est.

Secteur d'Arracourt, 19 septembre, 9h25
Selon les ordres envoyés par l'état-major, les Task Forces du Combat Command A entament une série de mouvements en direction du canal et de la route nationale au nord.
Au sud du canal, le contact radio est perdu avec une section de jeeps partie en avant.
L'ensemble du secteur semble calme et vide d'ennemis...
Dernière édition par morkern le sam. 8 juil. 2006 12:49, édité 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
morkern
Arbitre Campagne Lorraine 44
Arbitre Campagne Lorraine 44
Messages : 2719
Inscription : sam. 1 janv. 2005 01:00
Localisation : fr
Contact :

Messagepar morkern » ven. 7 juil. 2006 12:46

Xures, 19 septembre, 9h26
A l'entrée du village de Xures, les stuarts de la D company, 37th tank battalion font halte.
Alors que le chef du char de tête regarde la carte, il croit entendre un bruit anormal au-delà des premières maisons...
Rapidement averti, le lieutenant colonel Sangami vient aux renseignements.
Alors que les secondes passent, il devient évident qu'un groupe de véhicules avance vers eux.
Sans attendre, il fait ordonner le branle-bas de combat.
Les équipages se préparent tandis-que l'officier regagne son véhicule blindé.
La bataille pour Arracourt va commencer.

Salées Eaux, 19 septembre, 9h35
Le capitaine VonEb descend de son véhicule et jette un oeil aux quelques maisons alentours.
Derrière les fenêtres aux rideaux tirés, il imagine les habitants apeurés...
"Collins, allez voir si il y a quelqu'un dans ce bled!" crie-t-il à son chauffeur.
Alors qu'il s'apprête à bourrer sa pipe pour se détendre, les stuarts qui sont en train d'avancer sur la départementale 955 s'arrêtent soudain.
"Captain! captain" un sergent arrive en courant, c'est Rogers, le pilote d'un des greyhound.
"les allemands, là-bas, le lieutenant à reconnu le bruit de vehicules chenillés!"
"Pas croyable, pas moyen de fumer tranquille... allez préparez vous, et jouez pas les héros hein?"

Salées Eaux, 19 septembre, 9h48
Les forces du 25th cavalry squadron reculent en bon ordre alors qu'un important groupe de panzers semble se déployer sur zone.
Les pertes sont lourdes :
7 hommes d'équipage
2 groupes de combat (1 survivant qui a été renforcer le pc de la B troop)
3 jeeps MG+5 hommes d'équipage
2 stuart M5A1 et leurs équipages.
Le captain Von Eb ne peut que constater que ses effectifs ont fondu comme neige au soleil, et il sait que l'ennemi n'a pas encore engagé ses éléments principaux...

Xures, 19 septembre, 9h52
Alors que la plupart des éléments de la task force centre prennent position autour de Xures, les éléments de reconnaissance envoient un message : "all clear!"
En effet, après avoir éliminé une section de mitrailleuses et fait un prisonnier, les groupes mécanisés qui ont traversé le canal et la Sanon ne voient pas de signe d'une quelconque activité ennemie.
Un groupe du génie a vérifié les ponts, qui ne sont pas piégés.
Le lieutenant colonel Sangami est satisfait de la manoeuvre. Ce qui l'inquète déjà plus, c'est qu'il s'attendait à rencontrer des panzers dans ce secteur... mais où sont-ils donc, déjà à Parroy??

Secteur d’Arracourt, 19 septembre, 9h52
La brume commence à se lever.

Près de Ley, 19 septembre, 10h05
Un PJ38 de reconnaissance est abattu alors qu’il survole la zone entre Lezey et Ley. Les hommes du capitaine Von Eb affirment l’avoir aperçu passer avant d’entendre le bruit caractéristique de la flak 20mm retentir à quelques kilomètres.
Dernière édition par morkern le sam. 8 juil. 2006 12:52, édité 2 fois.

Avatar de l’utilisateur
morkern
Arbitre Campagne Lorraine 44
Arbitre Campagne Lorraine 44
Messages : 2719
Inscription : sam. 1 janv. 2005 01:00
Localisation : fr
Contact :

Messagepar morkern » sam. 8 juil. 2006 11:51

Secteur d’Arracourt, 19 septembre, 10h12
Le PC du lieutenant colonel Cap-Dan reçoit les rapports de mission des avions de reconnaissance. Trois sont sur le chemin du retour, un est porté disparu, vraisemblablement abattu.
-Celui qui remontait au nord en suivant la Seille est sur le chemin du retour. Rien à signaler.
-Au sud, le PJ38 qui suivait le canal a repéré plusieurs formations ennemies qui avancent vers l’ouest le long du canal. Il ne lui est pas possible de les identifier avec certitude, mais il pense avoir vu plusieurs colonnes blindées entre Lagarde et Xures.
-Survol de la forêt de Parroy : le pilote a repéré avec certitude deux colonnes blindées qui avançaient à couvert depuis le sud respectivement vers Hénaménil et Mouacourt. Il lui est impossible d’effectuer une meilleure identification.

Salées Eaux, 19 septembre, 10h16

Le capitaine Von Eb ramasse son casque et confie la paire de jumelles à son chauffeur.
"Bien, nous allons nous replier, je ne tiens pas à affronter les panzers en rase campagne, surtout avec le temps qui se dégage...
Ordonnez un repli vers Lezey, les greyhounds protègeront nos arrières."
"Bien, mon capitaine" réplique le sergent qui attendait à proximité.
"Ah oui... et avertissez Abrams que nous faisons mouvement."

Xures, 19 septembre, 10h20
La task force Center est à présent positionnée autour de Xures. Le lieutenant colonel Sangami attend à présent les ordres pour la suite des opérations.
Alors que le brouillard se lève, il reste attentif aux émissions radios incessantes que crache la radio de son halftrack de commandement.
Apparemment les blindés allemands se dirigent vers le secteur depuis toutes les directions et ça n'est pas pour le rassurer...
"le reich est exsangue, la frontière est à deux pas... ben voyons, et tous ces panzers, ils viennent d'où??" pense-t-il.
Heureusement, les hommes de son bataillon se sont répartis dans des positions rapidement établies tout autour du village et attendent de pied ferme une hypothétique attaque ennemie.

Mouacourt, 19 septembre, 10h24
Le lieutenant Mac Pherson vient de faire éteindre le moteur de son M4A3. Positionné aux abords du canal le peloton attend...
"mais que fait la Task Force South..."
Les dernières volutes de brume se dispersent à la surface de l'eau...
Soudain, la radio crépite : "crrr... ennemi repéré au sud de Parroy... crrr ... nombreux blindés... crrr... engageons le combat...crrr"
La réaction du lieutenant ne se fait pas attendre :
"Passez-moi Sangami!!!"
La radio bippe et crache, les secondes passent...
"Allô, ici Sangami!"
"Mon colonel, réplique Mac Pherson, des éléments ennemis ont engagé la task force South vers Parroy, je suis seul à Mouacourt, quels sont les ordres?"

Parroy, 19 septembre, 10h25
"Déployez-vous en formation de combat!!!"
L'ordre est rapidement retransmis parmi les blindés de la colonne.
Les véhicules blindés allemands approchent et se déploient face aux américains.
L'ennemi blque le passage au sud-est, le combat est inévitable...

Xures, 19 septembre, 10h25
"Comment ça vous êtes seul????" hurle Sangami dans la radio, àl'adresse du lieutenant mac Pherson.
Il s'apprête à réagir lorsqu'un sous-officier surgit
"Mon colonel, l'ennemi passe à l'attaque, blindés repérés!"
"Quoi???"
"On vient de les repérer de l'autre côté du canal, ils viennet de l'est et commencent à se déployer!"
Sangami reste interloqué, que dire à Mac Pherson?..
"Mac Pherson, vous êtes toujours là?"
"Oui mon colonel, alors???"
"Eh bien..." mais il n'a pas le temps de finir sa phrase que le lieutenant lui coupe la parole
"Mon colonel, des automitrailleuses!! Je les vois distinctement! et des halftracks aussi! ils sortent du village!"
Sangami a le souffle coupé, mais il se ressaisit vite
"Tenez bon, évaluez les forces ennemies et décrochez en cas de coup dur!"

Hénaménil, 19 septembre, 10h29
Les éléments de la Task Force South viennent de s'arrêter au carrefour au nord d'Hénaménil. L'officier du véhicule de tête consulte la carte alors que les moteurs tournent au ralenti.
Il est bien content que la brume se lève enfin, et il est encore plus content que ce soient les autres unités qui aillent au charbon plus à l'est...
Alors qu'il est plongé dans la lecture de sa carte, le soldat posté à ses côtés lui tire la manche...
"hep, lieutenant, ce serait pas un char là-bas?"
Tiré de ses rêveries, le lieutenant saisit ses jumelles
"ah oui, en effet il vient de sortir du village" dit-il en observant les reflets métalliques qui aparaîssent à l'entrée d'Hénaménil
"passe moi la radio" il attrape le combiné
"allô, capitaine, ici Hoover, est-ce qu'on a des unités blindées dans le secteur?"
La réponse est prompte
"des blindés, bien sûr que non, nous sommes les plus au sud!"
"nom de dieu!!!" le caporal smith, qui avait dérobé les jumelles de son supérieur, est cloué à son siège
"c'est un panther mon lieutenant, et il y en a un autre à droite!!!"
Le lieutenant communique la nouvelle au capitaine et raccroche
"vite, prévenez le colonel Cap-Dan! Et tous aux postes de combat!!"

Secteur d'Arracourt, 19 septembre, 10h32
Le lieutenant-colonel Cap-Dan se tient la tête entre les mains. Les officiers de son état-major le regardent en attendant que la situation se tasse...
Il finit par relever la tête...
"bien , restons calmes, notre dispositif sud devrait tenir malgré tout. Avez-vous des nouvelles du nord? le capitaine von Eb? et la Task Force Bravo du major Kaputsky?"
Nous essayons d'établir la communication avec Von Eb mais la distance est grande, y a de la friture sur la ligne"
"Par contre, intervient un autre officier, Kaputsky approche de Lezey, il ne signale aucun ennemi."
Alors que tout le monde baisse la tête vers la carte d'état-major, la radio crache un appel.
"Allô, ici Kaputsky, passez moi le colonel!"
Ce dernier attrape le combiné que lui tend le jeune officier radio
"oui, c'est moi, quelles sont les nouvelles?"
Nous sommes devant Lezey, j'ai envoyé une section en reconnaissance, rien à signaler"
"Bien, dès que vous serez sûr, prenez le contrôle du village"
"Ah attendez, réplique Kaputsky, mes hommes me signalent une colonne de véhicules, des... blindés légers, c'est Von Eb!!! Mais..."
"Que se passe-t-il Major!! répondez!!' s'écrie Cap-Dan
"ils sont poursuivis!!! plusieurs formations blindées!! et de l'infanterie aussi! Mon colonel, nous allons faire mouvement pour les intercepter avant le village!"
"Bien, allez-y, et tenez ce satané village!"
Le lieutenant-colonel remet son casque et monte à bord de son halftrack.
"Transmettez! Nous faisons mouvement vers l'ouest! direction Hénaménil!"

Avatar de l’utilisateur
morkern
Arbitre Campagne Lorraine 44
Arbitre Campagne Lorraine 44
Messages : 2719
Inscription : sam. 1 janv. 2005 01:00
Localisation : fr
Contact :

Messagepar morkern » sam. 8 juil. 2006 11:52

Parroy, 19 septembre, 10h50
L'officier de liaison revient vers le halftrack de commandement
Le Lt colonel Vauban attend avec impatience le résultat de la discussion.
5 minutes auparavant, un jeune officier allemand a brandi un drapeau blanc et demandé l'arrêt des combats. Vauban a été clair, les soldats allemands doivent se rendre, seuls les véhicules pourront quitter la zone.

La réponse tombe : "ils sont d'accord"
Il faut seulement quelques instants pour que les soldats de la wermacht se rendent en bon ordre, plus de 50 prisonniers, entourés par les halftracks et les jeeps.
Des bruits de moteurs s'éloignent dans la forêt.
L'équipe bazoka envoyée en reco confirme que 5 ou 6 véhicules sont partis, dont des semi-chenillés et au moins un camion, il n'a pas pu observer plus précisément.
Le secteur semble s'être vidé de toute unité ennemie.

Mouacourt, 19 septembre, 10h55
Les tirs s'arrêtent, l'ennemi n'est plus visible.
Un véhicule léger ennemi a réussi à prendre le pont, mais la berge reste sous contrôle.
Les pertes sont lourdes, 5 sherman flambent, Mac Pherson n'a pas survécu à sa résistance héroïque. Le moral reste bon.
Le capitaine Nashorn observe l'autre berge, les blindés ennemis se sont à présent camouflés derrière la levée de terre, et ilvoit quelques mouvements furtifs. Attendent-ils des renforts? il ne le sait pas, mais une chose est sûre, les renforts, il lui en faudrait, et vite...

Hénaménil, 19 septembre, 11h00
Le Lt colonel Cap Dan essuie les gouttes de sueur qui coulent sur son front malgré la température presque hivernale de ce mois de septembre en Lorraine. Les dix dernières minutes ont été éprouvantes mais maintenant il peut enfin souffler. L'ennemi en face semble marquer le pas et l'intensité du combat a bien diminué.
Dans le village d'Hénaménil, les sapeurs allemands ont été définitivement chassés, mais les Panther et les panzer IV cernent la zone et empêchent la traversée du canal...
De nombreuses carcasses de halftrack et de sherman jonchent le terrain, mais surtout le peloton du lieutenant Nunez a été annihilé, bien que l'un des Hellcat soit réparable dans l'heure...
La situation pourrait être pire, car les passages sur la canal sont sous contrôle... et la force blindée de la TaskForce reserve reste importante.

Xures, 19 septembre, 11h05
Les troupes du lieutenant colonel sangami n'ont pas ou peu bougé.
Le pont est là, aucun ennemi ne l'a traversé.
Un seul char allemand a été repéré et détruit.
Les autres se cachent...
Quelles forces demeurent derrière le talus du canal, quel type d'unité?
Difficile de le savoir.
La seule chose qui importe à Sangami à présent, qui est confortablement installé dans le salon de la grande ferme, fumant un petit cigare, c'est que l'ennemi n'a pas traversé ce foutu canal, et qu'il a l'air d'avoir autant de sens stratégique qu'une huitre mal cuite. Il est confiant.

Lezey, 19 septembre, 11h15
Ruines fumantes, décombres, véhicules en feu...
Le tableau rapelle un peu les vilels de Normandie à certains vétérans.
Mais ce n'est que Lezey, jadis sans doute village riant et fleuri, aujourd'hui enjeu d'un âpre combat.
Les troupes de génie se sont accrochées au terrain avec hargne et détermination.
Malgré les débris de nombre de véhicules du 25th cavalry squadron, le village reste imprenable.
Seuls quelques groupes ennemis ont semble-t-il pris pied dans l'église, au prix de lourdes pertes.
L'avaition a fait sa part du travail, empêchant manifestement les blindés ennemis de progresser.
Malgré tout, de nombreux blindés sont perdus, et le major Kaputsky, qui regarde à présent la carte du secteur sous les yeux attentifs du captain Von Eb, se demande si il peut vraiment espérer recevoir des renforts...

Avatar de l’utilisateur
morkern
Arbitre Campagne Lorraine 44
Arbitre Campagne Lorraine 44
Messages : 2719
Inscription : sam. 1 janv. 2005 01:00
Localisation : fr
Contact :

Messagepar morkern » sam. 8 juil. 2006 11:53

Secteur d'Arracourt, 19 septembre, 11h20
Alors que la temp?te des combats se calme, le ciel se couvre de nuages mena?ants...

Secteur d?Arracourt, 19 septembre, 11h25
Le PC du lieutenant colonel Cap-Dan re?oit les rapports de mission des deux avions de reconnaissance.
-Celui qui remontait au nord signale l'absence totale d'unit?s ennemies.
-Survol de la for?t de Parroy : le pilote a rep?r? avec une unit? ennemie vers Crion, mais il n'est pas s?r ? 100%. Il n'a rien remarqu? dans la for?t
Les avions de combat rapportent eux aussi des informations :
A Lezey, les trois avions ont clairement indentifi? une compagnie compl?te de blind?s (pzIV et panthers) plus des v?hicules l?gers (automitrailleuses) et des HT.
A Mouacourt, force tr?s importante, nombreuse infanterie, automitrailleuses, blind?s, camions, HT.
A Xures, au moins une compagnie d'infanterie m?canis?e, des camions ?galement et une compagnie de panzer IV.

Avatar de l’utilisateur
morkern
Arbitre Campagne Lorraine 44
Arbitre Campagne Lorraine 44
Messages : 2719
Inscription : sam. 1 janv. 2005 01:00
Localisation : fr
Contact :

Messagepar morkern » sam. 5 août 2006 08:21

Xures, 19 septembre, 11h25
Le secteur de Xures s'est pr?par? ? la d?fense. chaque homme a gagn? une bonne position de tir...
Sangami regarde nerveusement dans ses jumelles, fumant de temps en temps une bonne cigarette.
L'attente est insoutenable, combien de temps les allemands mettront-ils ? attaquer?
Tous les rapports font ?tat de troupes nombreuses sur la route ? l'est...
Il regarde ? nouveau dans ses jumelles, l'en,nemi est invisible derri?re le talus du canal.
Soudain, il entend la d?tonation, sourde et violente d'un 75mm long.
Il tourne son regard.
Au nord du canal.
Des panthers...

Parroy, 19 septembre, 11h30
Les troupes du colonel Vauban sont en position.
Quelques hommes 'installent ou pr?parent des d?fenses rudimentaires.
Aucun ennemi en vue.

H?nam?nil, 19 septembre, 11h35
Cap-Dan est enfin rassur?.
Les blind?s et fantassins de la TF reserve sont en route, une compagnie d'infanterie et quelques chars ne seront pas de trop pour arr?ter les assauts ennemis.
Malgr? les pertes, il sait qu'il tient encore les deux points de passage du canal et peut avec confiance organiser ses positions d?fensives. l'ennemi, abrit? derri?re les arbres et les maisons, ne saurait tarder ? relancer l'assaut...

Lezey, 19 septembre, 11h39
Les troupes du g?nie, bien ? l'abri dans les d?combres des maisons, observent l'?glise.
Les allemands se trouvent dedans.
De l'autre c?t? du village, ils devinent les bosquets d'o? sont partis les tirs de blind?s ennemis.
Et cette fois-ci, pas de soutien a?rien. La seule chance est que les renforts puissent arriver...
Le g?ni am?ricain pourra alors encore une fois prouver ses qualit?s combattives exceptionnelles.
L'unit? de Von Eb a re?u l'ordre de contourner le secteur par le sud, et la manoeuvre a r?ussi gr?ce aux arbres et haies qui masquent la vue.
Soudain, au d?tour d'un champ, le stuart de t?te tombe sur un panther en manoeuvre...
Il attrape la radio : "Ils arrivent par le sud!!!!!!!!!"

Avatar de l’utilisateur
morkern
Arbitre Campagne Lorraine 44
Arbitre Campagne Lorraine 44
Messages : 2719
Inscription : sam. 1 janv. 2005 01:00
Localisation : fr
Contact :

Messagepar morkern » sam. 4 nov. 2006 13:17

Bauzemont, 19 septembre, 12h15
Le captain Roanne roule ? toute allure sur la petite route. Les gouttes de sueur perlent encore sur sa nuque. Il n'en revient pas d'avoir ?chapp? ? tous ces blin d?s qui ont d?boul? d'un coup dans le village!
Mais l'autre jeep de la patrouille n'a pas eu cette chance et, lorsqu'il se retourne, il peut voir une colonne de fum?e s'?lever au-dessus des toits des maisons.
-"sergent, stoppez le v?hicule!
le sous-officier s'ex?cute. Roanne attrape la radio
-Ici captain Roanne, ? vous le QG
-Ici PC Bataillon, ? vous.
-Avons perdu un des deux v?hicules de reconnaissance, des blind?s et de l'infanterie ennemis ont travers? le canal au niveau de Bauzemont, demandons nouvelles instructions et des renforts pour contenir la perc?e."

Avatar de l’utilisateur
morkern
Arbitre Campagne Lorraine 44
Arbitre Campagne Lorraine 44
Messages : 2719
Inscription : sam. 1 janv. 2005 01:00
Localisation : fr
Contact :

Messagepar morkern » mer. 8 nov. 2006 19:04

H?nam?nil, 19 septembre, 12h20
Apr?s la dissipation des derni?res volutes de fum?e au-dessus des eaux de la S?non, le constat est frappant.
Les forces am?ricaines situ?es dans le village ont ?t? annihil?es (une section de sapeurs et les trois sherman qui les couvraient) et un grand nombre de v?hicules a ?t? mis hors d'?tat de nuire.
Les hommes sont fatigu?s et regardent avec inqui?tude le nombre impressionnant de blind?s qui manoeuvrent de l'autre c?t? de la Sanon. M?me si le canal n'a pas encore ?t? travers? par les allemands, c'est un coup dur qui a ?t? port? aux capacit?s combattives de la TaskForce du colonel CapDan.
Ce dernier, appuy? contre le tronc d'un arbre, regarde les formes massives des panthers qui stationnent entre els deux cours d'eau...
La radio cr?pite.
Le caporal Smith d?croche.
...
-Ici PC Bataillon, ? vous.
...
-C'est le captain Roanne, mon colonel, il demande des renforts. L'ennemi a travers? le canal.

Avatar de l’utilisateur
morkern
Arbitre Campagne Lorraine 44
Arbitre Campagne Lorraine 44
Messages : 2719
Inscription : sam. 1 janv. 2005 01:00
Localisation : fr
Contact :

Messagepar morkern » mer. 8 nov. 2006 19:08

Mouacourt, 19 septembre, 12h25
Le d?luge de feu s'est interrompu depuis quelques minutes mais la plupart des hommes restent sur leurs gardes.
L'ennemi a d?vers? une quantit? incroyable d'obus pendant plusieurs minutes, alors qu'un nombre impressionnant de blind?s bombardait litt?ralement la berge nord, emp?chant les troupes du captain Nashorn de r?agir.
Bien que la victoire ne soit pas acquise, la destruction du pont laisse un r?pit aux hommes de nash'.

Mais les allemands semblent ne pas se d?courager, d?j?, des camions et des automitrailleuses font mouvement en tous sens.
Nashorn ne comprend pas tr?s bien la raison de leurs mouvements mais ils poursuivent vraisemblablement un objectif pr?cis...

Avatar de l’utilisateur
morkern
Arbitre Campagne Lorraine 44
Arbitre Campagne Lorraine 44
Messages : 2719
Inscription : sam. 1 janv. 2005 01:00
Localisation : fr
Contact :

Messagepar morkern » mer. 8 nov. 2006 19:09

Secteur d'Arracourt, 19 septembre, 12h25
Le bulletin m?t?o vient de tomber...
Les nuages restent stables et ne laissent percer que de rares ?claircies

Avatar de l’utilisateur
morkern
Arbitre Campagne Lorraine 44
Arbitre Campagne Lorraine 44
Messages : 2719
Inscription : sam. 1 janv. 2005 01:00
Localisation : fr
Contact :

Messagepar morkern » jeu. 9 nov. 2006 21:57

Lezey, 19 septembre, 12h30

Le village de lezey ne ressemble plus qu'? un vaste champ de ruines. les obus de 75mm des panthers ont achev? de briser les derniers ?difices et seule l'?glise tient encore debout, partout les carcasses fumantes de chars am?ricains et les corps des sapeurs pars?ment les rues du village et ses abords. pr?s de 186 GI's ont ?t? tu?s ou bless?s durant ce dur combat.
Heureusement, les sapeurs ont pr?lev? un lourd tribu aux allemands.
A pr?sent, pour faire face ? la multitude de blind?s ennemis, le major Kaputsky, outre quelques bazookas, dispose d'un M10, d'un hellcat et d'un canon de 57mm, des troupes d'?lite malheureusement peu nombreuses pour tenir le choc...
La radio cr?pite au QG du major.
Le colonel Cap-Dan demande des nouvelles.
Kaputsky d?croche et explique bri?vement la situation.
Les ordres sont sans appel : s'accrocher au terrain et ?vacuer les transports non blind?s.
En d'autres termes, tenir quelqu'en soit le prix.
Kaputsky raccroche la radio et s'assied lourdement sur le si?ge de sa jeep.
Il est tir? de ses r?veries par l'odeur du tabac...
-Salut camarade, alors, les nouvelles du QG?
Von Eb se tient devant lui, couvert d'?gratignures, il n'a plus de casque et aucune arme visible, m?me pas son colt...
-Ben...
Le major reste sans voix.
-Surpris de me voir? A dire vrai les gars de mon escouade n'ont pas eu ma veine, ils sont tous au tapis. Ah les pov gars, certains ?taient avec moi depuis la Normandie...
-Eh bien oui, je suis surpris, tout le monde te croyait mort!
-Ben non, shuis bien l?! ou sont mes hommes?
-L?-bas, il d?signe un groupe de M3 gar?s derri?re un bosquet ? contre pente. Il te reste un M10 et une dixaine d'hommes, de quoi reconstituer un groupe, mais pas plus...
-Merci! allez je vais piquer un roupillon, r?veille moi quand les gros chats redonnent de la voix!
-T'en fais pas tu vas les entendre!

Avatar de l’utilisateur
morkern
Arbitre Campagne Lorraine 44
Arbitre Campagne Lorraine 44
Messages : 2719
Inscription : sam. 1 janv. 2005 01:00
Localisation : fr
Contact :

Messagepar morkern » dim. 4 févr. 2007 16:55

Xures, 19 septembre, 12h36

Les blind?s allemands stoppent leur progression dans la vall?e. Les allemands, semble-t-il d?sorient?s par le bombardement am?ricain, ont du se mettre ? l'abri et ainsi sans protection fiable les panzers ne peuvent plus avancer...
Les allemands semblent se cacher en vue d?une reprise de leur avance, tandis-que les hommes de Sangami conservent leurs positions et observent?
Le no man's land s'est resserr?, les hommes savent que le combat est imminent, mais le lieutenant-colonel re?oit un nouvel ordre qui bouleverse la situation.
Bien que cela ne l?enchante gu?re, il re?oit ordre de faire imm?diatement retraite en ne laissant qu?une petite force de retardement.

Avatar de l’utilisateur
morkern
Arbitre Campagne Lorraine 44
Arbitre Campagne Lorraine 44
Messages : 2719
Inscription : sam. 1 janv. 2005 01:00
Localisation : fr
Contact :

Messagepar morkern » dim. 4 févr. 2007 16:57

H?nam?nil, 19 septembre, 12h45

Encore face ? face, les unit?s am?ricaines et allemandes s'appr?tent ? reprendre le combat.
Malgr? les nombreux blind?s allemands rep?r?s, Cap Dan reste confiant. Les renforts pr?vus devraient suffire ? stopper l?ennemi, et dans le pire des cas il faudra d?truire le pont?
C'est apr?s quelques dizaines de minutes d'accalmie que le combat reprend pour le contr?le du canal.

Avatar de l’utilisateur
morkern
Arbitre Campagne Lorraine 44
Arbitre Campagne Lorraine 44
Messages : 2719
Inscription : sam. 1 janv. 2005 01:00
Localisation : fr
Contact :

Messagepar morkern » dim. 4 févr. 2007 17:01

Parroy, 19 septembre, 12h55

Alors que a plupart des unit?s de la TaskForce se sont repli?es, les quelques ?l?ments laiss?s pour couvrir le repli dans le secteur de Parroy voient d?bouler du sud un groupe d?au moins deux sections de panzers qui ?mergent des bois et se d?ploient rapidement en formation de combat.
Les GI?s sont pr?ts, appuy?s par les sherman 105 et les canons de 57mm et ils esp?rent ralentir voire stopper l?ennemi sur le canal.
En cas de coup dur, ils ont ordre de faire sauter le pont.

Avatar de l’utilisateur
morkern
Arbitre Campagne Lorraine 44
Arbitre Campagne Lorraine 44
Messages : 2719
Inscription : sam. 1 janv. 2005 01:00
Localisation : fr
Contact :

Messagepar morkern » dim. 4 févr. 2007 17:07

Lezey, 19 septembre, 13h02

Kaputsky vient de reposer son combin? de radio, heureux d?apprendre l?arriv?e imminente des renforts du lieutenant colonel SteelPanther, qui se trouve ? la t?te d?une importante force blind?e ? m?me de stopper les panzers.
? Les forces allemandes se tiennent sans doute pr?tes ? achever la conqu?te du village? ? se dit-il.
Il n?a pas le temps de compl?ter plus avant ses suppositions.
Les premiers tirs des blind?s allemands fusent alors que des shermans arrivent d?j? ? l?ouest.
La bataille reprend...
Dernière édition par morkern le dim. 4 févr. 2007 18:09, édité 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
morkern
Arbitre Campagne Lorraine 44
Arbitre Campagne Lorraine 44
Messages : 2719
Inscription : sam. 1 janv. 2005 01:00
Localisation : fr
Contact :

Messagepar morkern » dim. 4 févr. 2007 17:08

Mouacourt, 19 septembre, 13h15

Les tirs de couverture des panzers s?intensifient alors que plusieurs groupes de soldats allemands sont rep?r?s aux abords du canal.
Les troupes am?ricaines rest?es pour retarder l?ennemi s?attendent ? tout moement ? ?tre d?bord?es.
L?attaque d?cisive vient de commencer?

Avatar de l’utilisateur
morkern
Arbitre Campagne Lorraine 44
Arbitre Campagne Lorraine 44
Messages : 2719
Inscription : sam. 1 janv. 2005 01:00
Localisation : fr
Contact :

Messagepar morkern » dim. 4 févr. 2007 17:11

Xures , 19 septembre, 13h22

L?avance allemande est frein?e par les obus am?ricains, plusieurs fum?es s??l?vent parmi les arbres, mais les panzers gagnent du terrain.
Ordre est donn? de se replier rapidement.
Sangami esp?re avoir au moins contrari? les officiers ennemis avant de leur laisser la place...
Dernière édition par morkern le lun. 16 avr. 2007 09:53, édité 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
morkern
Arbitre Campagne Lorraine 44
Arbitre Campagne Lorraine 44
Messages : 2719
Inscription : sam. 1 janv. 2005 01:00
Localisation : fr
Contact :

Messagepar morkern » dim. 4 févr. 2007 17:13

Parroy, 19 septembre, 13h30

Un mur de fumig?nes s??l?ve pour couvrir les mouvements am?ricains.
Les panzers trop nombreux obligent Vauban ? un repli ordonn? derri?re la ligne de la Sanon.
Dernière édition par morkern le lun. 16 avr. 2007 09:52, édité 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
morkern
Arbitre Campagne Lorraine 44
Arbitre Campagne Lorraine 44
Messages : 2719
Inscription : sam. 1 janv. 2005 01:00
Localisation : fr
Contact :

Messagepar morkern » dim. 4 févr. 2007 17:15

Mouacourt, 19 septembre, 13h35

Apr?s un combat bref mais intense, les allemands prennent pied sur la rive nord du canal obligeant les Gi's au repli...

Avatar de l’utilisateur
morkern
Arbitre Campagne Lorraine 44
Arbitre Campagne Lorraine 44
Messages : 2719
Inscription : sam. 1 janv. 2005 01:00
Localisation : fr
Contact :

Messagepar morkern » lun. 16 avr. 2007 08:55

Hénaménil, 19 septembre, 13h45

Les hommes du lieutenant-colonel Cap-Dan ont stoppé l'avance allemande, détruisant le pont du canal et l'écluse. L'ennemi est à présent coincé derrière le cours d'eau...
Encore une fois, un temps précieux est gagné...


Revenir vers « Lorraine 44 : Canal Alliés »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité