Le bar d'AF

  STEELPANTHER25 : Le Forum, il est cass !
  STEELPANTHER25 : a refonctionne !


Dtail de la partie



STURMLUDO Btwo

OB : Sc&eacte;nario
Accerchiamento
37 63

 

Victoire mineure de Btwo

Avec ce résultat Btwo ne gagne et ne perd aucun point

ET STURMLUDO ne gagne et ne perd aucun point

Rapport de STURMLUDO
Scénario "Accerchiamento" du maestro R2 : assaut russe sur de pauvres italiens encerclés dans le coin du Don en 1942.

Comme d'habitude avec R2 le briefing est particulièrement soigné et la mise en situation excellente.

Sans rien dévoiler d'essentiel (car il convient impérativement de le jouer en double-aveugle) disons toutefois que les valeureux soldats du Duce (hum...) ne sont pas à la fête malgré quelques rares atouts.

Face à un B2 roi de prudence je suis quand même parvenu à maintenir l'infâme dans l'expectative jusqu'au 20-25 ème tour. Mais ensuite le chateau de carte s'est écroulé et ce fut la curée Cry.
Difficile de faire mieux que le nul pour l'italien à mon avis face un joueur russe un tant soit peu expérimenté. C'est dire si contre B2 la mission était impossible...
Au fait pourquoi avoir mis 30 tours fixes ? 25 ou 27 tours variables c'est pas mieux ?

Un scénario que je conseille pour une partie fillot-parrain tiens, avec le joueur débutant prenant les russes. En effet, il peut faire office d'excellent didactitiel de l'attaque !


Rapport de Btwo

Sturmludo me propose de jouer un scénario du célébrissime R2 : Accerciamento, dont le thème est une défense Italienne en 42 qui intervient dans les préludes à l’encerclement de la VI armées allemande à Stalingrad.

Détestant jouer les italiens ( !) j’opte pour le rôle d’attaquant soviétique.

Ma mission est simple : je dois réduire une position italienne constituée autour d’un village flanqué d’une colline dans un délai de trente minutes.

Le terrain est semi ouvert, le village étant bordé de quelque bois et verger, la colline est couverte de broussaille avec aussi quelques bois. Entre les deux, se situe une petite usine. Un objectif majeur se trouve sur l’eglise du village un autre sur le sommet de la colline et un mineur sur l’usine.

Je dispose pour réaliser ma mission d’un bataillon de cavalerie (attention : les sections de cavalerie sont à 2 groupes, la compagnie ne représente donc que 8 groupes) à 4 compagnies renforcé par deux compagnies de char légers (10 T70 et 10 BT7 et un T26 flammer… argh : rien de lourd !) plus des tankettes et autres carrier ainsi que quelques appuis (1x76 court et 3 mortiers de 82mm). Je manque cruellement de puissance de feu (pas de SMG dans mes squad, peu de mitrailleuse) et mon principal atout réside dans mes mortier de 50 (une douzaine !) et dans les 45mm de mes chars (approvisionnés en tout à environ 2000 obus HE !).

Mes forces sont coupées en deux : à l’est, la moitié de mes chars et toute mon infanterie sauf une compagnie qui est à l’ouest avec l’autre moitié des chars.

Depuis l’est (ou se situe l’essentiel de mon infanterie) le terrain est peu favorable à une attaque de la colline, mon effort se portera donc sur le village en priorité. Je consacre une compagnie à l’approche nord à travers les vergers en vue de contourner la défense italienne et d’aborder le village à l’opposé de la colline. Une seconde compagnie est déployée au milieu de la carte pour progresser en direction de l’usine par le pied de la colline. La troisième, renforcée d’une section de sapeur attaquera de face le village. Mes chars sont gardés en réserve mobile et mon canon de 76 est placé dans un bois en vue simultanée de l’usine et de l’église.

A l’est, je n’ai pas suffisamment d’infanterie pour attaquer la colline bordée de ce coté par un grand bois. Je vais donc utiliser cette seconde force pour soutenir l’attaque du village et mener un raid sur l’usine.

 

L’attaque commence : mon infanterie monte en ligne sur le flanc est mes est rapidement bloquée à la lisière du village et au centre par les tirs fichant d’un bunker MG en bois positionné sur la colline. Seule la compagnie progressant dans les vergers avance sans rencontrer de résistance. A l’ouest, je teste avec des carriers (qui sont rapidement détruits) les défenses adverses et mon infanterie cherche prudemment le contact.

Au tour 10 la situation est mauvaise : mon effort principal en direction du village est bloqué et la compagnie au pied de la colline ne peut progresser. L’engagement d’un peloton de BT7 en soutien ne permet pas de faire taire le bunker. Au nord, le contact est pris avec les italiens mais la compagnie avance doucement dans les vergers. A l’ouest, la perte de 4 carrier ne m’a permis de localiser qu’un seul canon qui est neutralisé.

Une seule satisfaction, mes mortier de 50 ont localisé et détruit un canon d’assaut italien de 47 qui était dissimulé dans des bosquets à coté de l’usine.

Au tour 15 (la mi-scénario), la situation est toujours bloquée dans le village, mes tirs ont repoussés les italiens mais les mitrailleuses m’interdisent de déboucher. Par contre au nord, ma compagnie brise la résistance progressivement adverse et parvient à détruire un antichar de 47 qui flanquait le dispositif italien. J’y vois le signe me permettant d’engager mes chars sur ce flanc. Mon peloton est de T70 manœuvrent et se portent par bon successifs au nord du village. 2 périssent sous les coup d’un AA de 75mm qui est détruit à la suite. Le peloton de T70 ouest appuie la progression. A force de persévérance, j’arrive à infiltrer de l’infanterie dans l’axe centrale d village. A l’ouest deux de mes sections progressent pendant que je prépare mon raid sur l’usine avec un peloton de BT7, 2 carrier et un section d’infanterie portée.

Tour 20. Le nord du village est nettoyé, mon T26 lance-flamme attaque l’église. Au centre mon infanterie nettoie les maisons et repousse les restes d’unités italiennes. Mon raid de BT7 en direction de l’usine surprend les italiens qui ne réagissent que tardivement et me permet de faire passer tout mes chars. Le canon de 76 attaque l’usine en tir de zone et la réduit progressivement en cendres.

Tour 25. L’église est prise (et en flamme) le village est intégralement en ma possession, je réoriente mes force en direction de l’usine qui est déjà attaquée par les forces ayant effectué le raid depuis l’ouest. Ma compagnie centrale se reporte vers la colline. Le bunker est finalement detruit par les BT7 (qui après épuisement des obus HE utilisent enfin leur AP !!!). Les BT7 au pied de la colline subissent des pertes élevées sous les coups des canons qui les surplombent, mais ceux-ci sont neutralisé par mes mortiers. J’ordonne à tous mes T70 de se porter à pleine vitesse vers le sommet pour contester la possession de cet objectif.

Tour 30, fin de la partie : l’usine est finalement nettoyée 2 tour avant la fin de partie. Les positions italiennes sur la colline subsistent mais les T70 parviennent dans le dernier tour au sommet pour contester le drapeau en ne subissant qu’une perte.

 

Au final, il me reste 490 hommes valides contre 157 pour mon adversaire. Mon approche prudente me permet de limiter fortement mes pertes : 166 hommes et 13 véhicules (dont 4 BT7 et 2 T70) alors que les italiens perdent 257 hommes 22 capturés, 8 canons et 3 chars. Je tiens 400 pts d’objectif et 300 restent contestés. L’ensemble me permet d’obtenir une victoire mineure 63 à 37.

 

Au final, cette partie a été extrêmement intéressante à jouer. A la mi scénario, je me voyais battu et je n’ai entrevu la victoire que dans les dernières minutes. Sturmludo a réalisé une défense héroïque avec ses italiens en exploitant au maximum possible le soutien du village par les forces de la colline et en commandant l’ouverture du feu de manière à me faire perdre le maximum de temps dans mon attaque. Il a été très proche de réussir à endiguer mon attaque alors que la tache paraît à posteriori (en découvrant son OOB et ses contraintes de déploiement) pratiquement impossible pour les italiens… Un grand bravo Sturm ! et merci encore pour cette partie passionnante.


A ce jour STURMLUDO a rencontréé Btwo 2 fois


STURMLUDO a gagné 0 partie(s) perdu 2 et fait 0 partie(s) nulle(s)




 

 

 

Les Logos et Marques de ce site appartiennent à leurs propriétaires respectifs. Les commentaires sont la propriété© de leurs auteurs.Vous disposez d'un droit d'accès de modification, de rectification et de suppression de données qui vous concernent (art. 34 de la loi "Informatique et libertés©. Pour l'exercer, envoyez un mail au Webmaster