Le bar d'AF




Dtail de la partie



william44 Cap_Dan

OB : 1500 Pts
66 34

 

Victoire tactique de william44

Avec ce résultat william44 ne gagne et ne perd aucun point

ET Cap_Dan ne gagne et ne perd aucun point

Rapport de william44

L'idée de base est un affrotement en deux manches : att/def sur deux cartes similaires et simultanément. Les allemands attaquent à chaque fois, et il pleut ( souviens toi de l'été 2007 ! ).

Pour cette partie contre capdan, je dois donc défendre un village en ruine dans une région valonée, mais assez peu boisée.

Je ne pense jamais aux fortifications, et je ne prend que des troupes :

deux compagnies d'infanterie US, avec des mitrailleuses. plutôt que des chars, je mise sur de nombreux canons : 3 105mm et 2 76AC.

Je détermine que sur ma droite, il y a peu de couverts et aucun drapeau : je n'y place que quelques MG.

Sur mon centre droit, j'ai l'avantage d'un terrain favorable : pour voir et approcher les drapeaux, mon adversaire doit grimper une coline peulée puis s'installer dans de rares couverts au sommet d'une coline.Je place deux sections à contre pente et des MG sur la crete et u peu en avant. des mortiers en retraits sont guidés par un observateur avancé( 4 fois 60mm). Deux sections, car je crains qu'une fois sur la crete, l'assaut sauvage ne bouscule une seule section US : elle sont parfois prompte à chercher un couvert looooooooooin derierre le front, les petites ...

au centre gauche, une sorte de vallée sinue à travers la carte, entre des hauteurs au centre droit (dont je viens de parler) et quelques mamelons en avant de mes lignes à gauche... j'y disserne un axe d'attaque idéal, avec des maisons qui savancent loin en avant, vers ses lignes : il peut sauter de couvert en couvert ici, abrité par les hauteurs environnantes et couvert par ses propres supports plus en retrait. Hop, deux sections ici : une "trés" en avant, une juste derierre. des MG et un Lance flames( le truc pour tomber pile au budget, car je n'ai pas pris de génie .. j'ai honte ! ).

A gauche, une jolie coline me semble peu propice à une attaque. mais elle regorge de drapeaux, je mets donc deux sections ici aussi, d'autant que cette gauche est assez large, avec peu de couvert : il faut couvrir la zone. j'ai placé mes troupes dans l'ordre que j'ai indiqué, et je n'ai plus guere de Mg à ce moment .. BAH ! il attaquera pas ici ! Et je n'en place que 2... auto persuasion, enemie de l'analyse !

Les canons AC doivent couvrir l'axe dont je suis de plus en plus sur qu'il va l'emprunter. Je les place au fond du "couloir naturel" qui va amener ses troupes dans mon antre. les 105 sont plus discéminés sur les flancs de ce couloir, de façon à frapper les appuis eventuels ainsi qu'à refermer le piège en interdisant toute fuite ( oui, des fois, je m'emballe ! ).


j'éparpille mes zook en avant des positions : s'il avance vite, se sera un ùmassacre de véhicules, sinon, ça sert de sonnette. Le fait est que je les perdrais tous sans tirer une seule charge creuse ...

Et c'est parti.

Affronté un "ancien" comme cap, ça stresse un peu. quand en plus, au tour 1, une vollée d'obus s'abat sur un canon immobile dans un bois à 1 km du plus proche enemi, on croit à une sorte de malédiction... et on pleure.

ce désastre décapite la moitié de ma défense AC.

Je vois ensuite les troupes allemandes s'avancer vers moi . il semble qu'une pince se dessine :une des branches au centre et l'autre trés à gauche ...
Au centre, cela me convient : mes troupes sont en position, les MG commencent leur harcelement lointain, bientôt aidées par les mortiers qui tirent sur tout ce qui resemble à une mitrailleuse, un mortier ou un QG ...

A gauche par contre, je vois immédiatement que mon faible dispositif n'a pas de profondeur  : je risque une percée majeur sur au moins trois des drapeaux ... Il faut que je trouve quelque part les moyens de créer une réserve...
Je compte sur cappy pour avoir éviter l'axe d'attaque évident : je vais prélever une section sur mon centre gauche... mon piege sera désamorçé, mais je ne pense pas avoir le choix. La masse de troupes entrevue me garantit à peu pres qu'il n'y a pas d'autres fantassins en réserve ... L'une des deux branches de la piince peut être une diversion, mais pas les deux : il n'a pas de quoi surgir en un troisieme point... je suppose.

Je décide donc de faire reculer une section de mon centre gauche, sous un couvert de fumigène de mes mortiers... hélas il pleut et cette opération va tourner au cauchemar ... d'abord clouée, puis harcelée, puis en panique, il me faudra un temps infini pour rassembler ces trentes types sur une zone à peu près correcte ! épuisant...

Cette tâche m'apparait vite comme si malaisée, et comme je n'ai pas de MG pour ralentir les troupes qui m'attaquent à gauche, que je décide de dévoiler un obusier. je sais qu'il est tôt et que son sort sera cellé... mais il faut ralentir l'attaque allemande, et pour cela, je dois me risquer et me montrer...

Bon an, mal an, j'arrive à mes fin. mon canon est détruit, mes mortiers n'ont plus de munitions, mais les allemands sont sur ma premier ligne et ne semblent pas capable de la franchir d'un coup. la seconde ligne d'attauqe a été retardée, et les moritiers que j'ai vu sont détruits, même s'il doit en rester.

Au centre droit, il avance sur mes troupes à contre pente. il subit les tirs de mes MG qui vident leur munitions avant de se rendre : bon travail, elle ont harcelé et fait hésiter de trés nombreuses troupes ! mes bazzookas sont systématiquement reperrés et éliminés mais ils me renseignent sur son avance.

a mi-partie, ça va pas trop mal. il semble que l'attaque du centre soit détruite entierement, ou bien glisse vers le centre gauche. En tout cas ses pertes ont considérablement affaibli la menace .. par contre à ma gauche, je découvre qu'un repli du terrain va empecher mon centre d'intervenir de loin en soutien. Aucun canon ne peut tirer sur les troupes au contact, et ses arrieres semblent dépeuplées. Je décide de retirer une des sections à mon centre droit et de l'envoyer à son tour sur ma gauche. Le centre enemi détruit, et la coline qui m'abrite facilite cette manoeuvre et j'ariverai à quelque chose de pas trop moche.

Des blindés se dévoilent au loin sur ma gauche, toujours ma gauche !
Il semble que se sont des stug ...3 dirait on. puis 4 ?
comme je sais que mes deux derniers canons n'ont pas de vision sur mon flanc gauche, je décide d'engager mon 105 immédiatement. 150 metres plus loin, ses engins seront invulnérables, cachés par le relief !

mon obusier fait un bon boulot et casse deux canons d'assaut ... avant de sucomber ... il me reste un 76AC qui est comme sur un balcon alors que les combats sont sur le toit : il ne peut rien faire... A quelques tours de la fin, il tirera avec des HE sur des pietons ....

cependant, à ma gauche, donc, ma premiere ligne craque. je me replie au pied des drapeaux et je résiste jusqu'à la fin, comme je peux, contre les troupes d'elites de cap dan, passablement erintée et à bout de munition...

2 peloton et un chef de compagnie, venus du diable vauvert auront peut être sauvé ma partie.

se fut passionnant, plein de suspens. En voyant mon 1er canon détruit au tour 1, j'ai cru ne jamais tenir et j'ai pensé affronter un magicien !

Je vous le dit : cap dan n'est qu'un homme. Tant mieux, d'ailleurs, car sa poésie n'en est que plus douce aux oreilles !

Merci pour cette partie, éxécutée au rythme d'un métronome... c'est agréable aussi, ça   :)



Rapport de Cap_Dan
pas grand chose à dire.
William couvrait bien tous les angles avec 3 canons et moi je n'ai pas attaqué assez groupé.

Sinon partie très sympa.

A ce jour william44 a rencontréé Cap_Dan 4 fois


william44 a gagné 2 partie(s) perdu 2 et fait 0 partie(s) nulle(s)




 

 

 

Les Logos et Marques de ce site appartiennent à leurs propriétaires respectifs. Les commentaires sont la propriété© de leurs auteurs.Vous disposez d'un droit d'accès de modification, de rectification et de suppression de données qui vous concernent (art. 34 de la loi "Informatique et libertés©. Pour l'exercer, envoyez un mail au Webmaster